Le remboursement des frais de prothèse capillaire

Les prothèses capillaires s’utilisent généralement en cas de perte de la chevelure, consécutive à un cancer dans la majorité des cas, suite à une cure de radiothérapie et/ou de chimiothérapie. Dans certains cas, l’alopécie n’est pas d’origine cancéreuse mais est la conséquence d’une atteinte des follicules pileux ou bien il s’agit d’une alopécie cicatricielle dont l’origine est nombreuse. La nécessité d’une prescription médicale de port de prothèse capillaire est justifiée à partir d’une perte de 30% dans le cas où l’alopécie n’est pas due à un cancer. Il appartient au médecin de déclarer que la perte est importante, nécessitant le port d’une perruque ou d’un postiche. On conseille donc de faire une souscription à une mutuelle pour que le montant non remboursé par la Sécurité Sociale soit pris en charge par la mutuelle. Ceci permet de faire une économie au moment de l’achat de la prothèse chez le fournisseur. On entend par prothèse, les perruques et les compléments comme les volumateurs et les postiches.

Trouvez une mutuelle adaptée à vos besoins capillaires !


 

Les démarches à faire pour l’obtention d’une prise en charge

Remboursement prothèse capilaireLe médecin doit prescrire pour son patient le port d’une prothèse capillaire, soit de façon définitive, soit provisoirement, selon les cas : cancer ou alopécie non tumorale. Le médecin doit préciser dans sa prescription la cause de la perte des cheveux. L’intéressé demandera alors à son fournisseur de prothèses d’établir la facture. Une photocopie de chacune de ces pièces sera gardée par le patient et les originales seront déposées à la CPAM, c’est-à-dire la Caisse Primaire d’Assurance Maladie. Cette dernière va étudier le dossier et l’enverra à l’entité ou au département responsable, qui sera chargé d’approuver et de déterminer la formule à adopter pour fixer le taux de remboursement. Mais au préalable, une entente doit avoir été établie entre le fournisseur de prothèse et l’Assurance, qu’il s’agisse de la Sécurité Sociale ou d’une mutuelle.

 

Quels remboursements ?

Il faut savoir qu’une prothèse capillaire se change généralement tous les ans ou tous les semestres. Le remboursement par la CPAM est un forfait de 125 € par perruque, et ce une à deux fois dans l’année. Chaque patient a ainsi le droit, si besoin est, de changer de prothèse tous les 6 mois. Il faut par contre refaire toute la procédure à chaque demande de remboursement et donc à chaque fois qu’on change de prothèse. Les Mutuelles Complémentaires comblent la valeur non remboursée par la Sécurité Sociale. Elles remboursent à partir de 50 euros. Le remboursement d’une perruque à usage médicale est un forfait de 180 euros. Le tarif de Responsabilité sera la base et le taux de remboursement par l’Assurance Maladie est de 65%. Ce taux peut varier selon le cas de chaque patient et de l’atteinte, les personnes victimes d’ALD ou affection de longue durée bénéficiant d’un taux de remboursement de 100%. Des comparateurs en ligne permettent de se renseigner sur les offres proposées par les mutuelles. Vous pouvez ainsi connaître le mode de prise en charge qu’il s’agisse de forfaits annuels ou de pourcentage de convention. Certaines mutuelles proposent une prise en charge sous forme d’un forfait annuel de 200 euros suivant la formule choisie par le souscripteur.