Le remboursement des prothèses dentaires

L’Assurance Maladie rembourse jusqu’à 70% des coûts des prothèses dentaires si ces dernières font parties des apports remboursables. La consolidation est basée sur les tarifs de responsabilité qui sont la plupart du temps inférieurs au tarif réel. Les praticiens (chirurgien dentiste ou stomatologiste) affichent des tarifs dits libres. Cependant le médecin se doit d’établir des honoraires accessibles. Puisque le coût des prothèses dentaires n’est donc pas entièrement remboursé par l’Assurance Maladie, il est conseillé de souscrire auprès d’une mutuelle.

Comparez les mutuelles qui remboursent bien les prothèses dentaires !


 

Les prothèses remboursées en dentisterie

Remboursement prothèse dentaireL’Assurance Maladie rembourse 70% du prix des prothèses dentaires dont les couronnes, les inlay-core avec ou sans clavette, les bridges constitués de deux dents de base et une dent de substitution pour une dent manquante, les appareils dentaires de moins de quatre dents et les appareils dentaires composés de quatorze dents. A titre de rappel, la somme remboursée ne prendra pas en compte les soins effectués par le dentiste. Elle ne concernera en effet que la prothèse dentaire. Pour ce qui est du bridge, les dents de base doivent être détériorées et la couronne de substitution sera impérativement constituée d’une base exclusivement métallique, ou d’une couronne partiellement métallique et le reste en céramique. Les couronnes en céramiques ne sont effectivement pas remboursées par l’Assurance Maladie.

Attention aux dépassements d’honoraires !

Les tarifs appliqués sur les prothèses dentaires sont différents d’un praticien à un autre car ce dernier est libre en ce qui concerne ses honoraires. Dans ce cas, il est conseillé de faire une comparaison de tarif. Généralement, un devis détaillé décrira entre autre les précautions envisagées pour soigner la dent. Le praticien communiquera également les matières utilisées dans l’élaboration de la prothèse dentaire. Les honoraires assimilés au traitement de la dent ainsi que la somme remboursée par l’Assurance Maladie y seront aussi détaillés. Le coût des honoraires du dentiste peut ne pas être totalement recouvert par la somme que remboursera l’Assurance Maladie. Vous pouvez alors recourir à une mutuelle de santé pour combler la consolidation si toutefois votre contrat de remboursement comprend cet acte.

Comment choisir une mutuelle pour mes prothèses dentaires ?

Certes la Sécurité Sociale rembourse 70% du tarif conventionnel appliqué sur les prothèses dentaires, mais cette grille tarifaire de base établie par l’Assurance Maladie est très basse comparé au coût réel. En effet, les coûts moyens des prothèses dentaires affichent un dépassement de cinq à dix fois les prix conventionnels. En tenant compte du remboursement de la Sécurité sociale concernant les prothèses dentaires, il vaut mieux avoir recours à une mutuelle dentaire pour payer les soins relatifs à la prothèse. En fait, les mutuelles suggèrent une prise en charge sur les prothèses dentaires pour vous permettre d’économiser. La prise en charge proposée sur les prothèses dentaires se fait en forfait soit pour une prothèse dentaire soit pour un certain pourcentage par rapport au remboursement. Il est préférable d’opter dans ce cas pour un forfait incluant la prothèse dentaire. Le contrat de remboursement stipulera cependant, un plafonnement d’une à deux prothèses dentaires par an. Il existe des mutuelles dentaires qui proposent par ailleurs des primes de fidélité lorsque vous atteindrez deux ans d’adhésion au sein de la mutuelle. Cette prime concerne effectivement des soins afférant aux dents ainsi qu’à votre prothèse dentaire. Quelques mutuelles proposent de rembourser votre prothèse dentaire entre 250% et 375%.

Que faire si ma prothèse n’est pas remboursée par la Sécurité Sociale ?

Quelle que soit la nature de votre prothèse dentaire, certaines mutuelles acceptent de vous rembourser qu’il s’agisse d’une simple prothèse, d’un implant ou d’une orthodontie. Ce contrat comprend notamment les bridges et les couronnes dont les prix sont communiqués dans le devis du praticien. Vous serez d’une part remboursé par la Sécurité Sociale et votre assurance prend en charge le reste. Le remboursement de l’assurance frôle les 800% dans le cas par exemple d’une couronne en céramique. La différence entre le remboursement de convention de 70% et du coût total de la prothèse sera complétée par la mutuelle. En somme vous ne paierez rien. S’il s’agit d’une des prothèses dentaires non remboursables par la Sécurité Sociale, il faut dans ce cas soustraire les 70% des prix de convention du remboursement affiché par la mutuelle de santé.